Symbolisme des Nombres


L’harmonie et la cohérence du Borobudur apparaissent dans ses proportions. Mais l’un de ses aspects les plus fascinants se découvre précisément dans l’étude des correspondances chiffrées qui révèlent cette cohérence et cette harmonie sous-jacentes, calculées et symboliques dans toutes ses parties.









Le Borobudur possède 5 plates-formes. Si on ajoute à ces 5 plates-formes carrées, les 3 terrasses rondes, on obtient un total de 8, nombre sacré entre tous, symbolisant l’infini. 

Sur les terrasses circulaires, il y a 3 séries de 32, 24 et 16 stupa ajourés, nombre qui sont tous des multiples de 8. La progression arithmétique est simple : 

  • 4 ( 4 x 8 = 32)
  • 3 ( 3 x 8 = 24)
  • 2 ( 2 x 8 = 16)
et enfin 1 pour le stupa central.









En ce qui concerne les 1,472 stupika décoratifs (368 pour chaque face du monument), ils sont des multiples de ce même nombre de 8.

Le nombre de 8 est symbole de l’infini, de l’illimité. L’infini est comparable à l’Eternité, mais celle-ci se résout en quelque sorte sur elle-même. Elle est dans l’espace-temps, un infini présent.









Les Bouddha se trouvent disposés sur 5 rangs correspondant au nombre total des balustrades surmontant les 4 galeries carrées et bordant la plate-forme terminale. On en dénombre 108 par face du monument. Ce nombre de 108 est sacré dans toute la civilisation indienne. 

Ce chiffre total des Bouddha des 5 balustrades est donc, pour les 4 faces du monument, de 4 x 108 = 432. 







Mais, pour le pèlerin ultime, ce nombre doit se trouver augmenté des 72 Bouddha de stupa ajourés des terrasses rondes. On arrive ainsi au total de 504 statues de Bouddha. Ce nombre en lui-même ne signifierait rien si le pèlerin devait demeurer au sommet de Borobudur. 


Mais il doit continuer son périple en redescendant par les terrasses rondes et les galeries, en tenant toujours le point central du monument à main droite : il achève ainsi sa spirale et repasse devant les 504 statues de Bouddha. Il rendra donc à celles-ci un hommage 1.008 fois répété. 

On retrouve partout le nombre de 8 en Borobudur. Car s’il est symbolique de la multitude, il est aussi celui de l’équilibre cosmique. L’unique Réalité (le 1) se trouve au centre : c’est le stupa terminal. L’ensemble représente alors 8+1=9 c’est-à-dire la Totalité.